panne voiture

Comment diagnostiquer une panne sur une voiture ?

Il est souvent facile de déceler une panne de voiture. Néanmoins, certaines défaillances sont originaires de causes inconnues. Ce qui requiert un diagnostic plus poussé pour achever les réparations dans les plus brefs délais. Comment diagnostiquer un problème de panne?

Se faire assister par un professionnel

Il n’est pas évident de trouver l’origine d’un dysfonctionnement donné, surtout lorsqu’il s’agit d’un véhicule. Serait-ce un problème électrique ou un souci mécanique ? Quoi qu’il en soit, un professionnel en diagnostic auto est le mieux placé pour analyser le problème.

Cet expert se charge de la vérification et de la confirmation. Ce sont là des étapes fondamentales dans le diagnostic auto. Elles ont pour but d’attester de la présence d’un problème s’il y a lieu. Le professionnel en mécanique effectue une analyse complète de la voiture et se renseigne sur les bruits que le conducteur a remarqués.

Grâce aux quelques éléments obtenus de cette enquête, il sera en mesure de définir le problème et de déterminer son origine. Il convient de noter que le dysfonctionnement peut venir du sous-circuit ou du circuit principal lui-même.

Réparer et procéder à une contre-vérification

Trouver une première source de panne automobile ne signifie pas résoudre le souci dans son intégralité. Effectivement, après avoir émis une première hypothèse, le mécanicien isole le problème dans le circuit électronique ou électrique. Sinon, il s’attaque au sous-circuit.

Ensuite, il procède à la réparation du circuit où le dysfonctionnement est localisé. Pour terminer, il passe à une contre-vérification. Dans le cadre de cette dernière étape, l’expert s’assure du fait que les réparations aient porté leurs fruits. Il remet une voiture qui fonctionne correctement au propriétaire. Le conducteur peut conduire l’automobile et la remettre au garage dans le cas où la panne n’est pas encore résolue.

Comment diagnostiquer une panne sans assistance ?

Certaines personnes décident de diagnostiquer elles-mêmes leurs voitures. Ce qui leur permet d’économiser de l’argent et du temps. Il suffit de vérifier différents points pour tenter de comprendre l’origine d’une panne donnée. Déjà, il est recommandé d’inspecter la couleur de la fumée venant du pot d’échappement. Si cette dernière prend une teinte blanchâtre, cela signifie que le circuit de refroidissement présente probablement un problème d’étanchéité. Une fumée noire traduit des soucis au niveau des compressions dans le cas d’une voiture qui carbure au diesel. Par contre, cette fumée noirâtre peut évoquer une essence trop riche. La fumée bleue traduit une importante consommation d’huile ou une usure des segments.

Lorsque le moteur émet un bruit suspect, cela peut dévoiler une autre complication. Aussi, le sifflement au ralenti est parfois dû à un roulement grippé. Lorsque des claquements se font entendre dans le démarreur, ces derniers s’accompagnent souvent d’une difficulté à introduire la clé de contact. Ainsi, le conducteur peine à démarrer sa voiture.

D’autres ennuis peuvent se dissimuler dans la boîte de vitesses. Quand cette dernière répand des résonances en continu, cela évoque l’usure des roulements. Ici, la réparation est obligatoire. Le conducteur peut également entendre des craquements qui doivent le conduire à s’intéresser de près à son embrayage. La rigidité de la vitesse traduit un manque d’huile ou un problème de la boîte de vitesse.