Travaux maison

Faut-il faire un diagnostic amiante avant des travaux ?

Avant de mettre un logement en vente, plusieurs diagnostics immobiliers doivent être effectués. Le diagnostic amiante est l’un de ceux-là. Le Repérage Amiante Avant Travaux, en abrégé RAAT, est un diagnostic à la charge du propriétaire d’un bâtiment, du maître d’ouvrage ou du donneur d’ordre. Cette action peut sembler inutile pour certains. Elle est pourtant capitale, et même obligatoire pour tous les logements qui ont été construits avant l’année 1997.

Qu’est-ce que l’amiante ?

L’amiante est un composé de silicates en fibres. Ces fibres sont particulièrement résistantes au feu. Il s’agit d’un des matériaux de construction les plus utilisés pendant les années 50 du fait de ses nombreuses propriétés. Toutefois, des études ont prouvé, durant les années 90, une corrélation entre l’utilisation de ce matériau et plusieurs cas de cancers diagnostiqués. Cette découverte a conduit à son interdiction en 1997.

Bien que l’amiante ait été interdit sur toute l’étendue du territoire français, on continue de le retrouver dans de nombreux bâtiments. Ce qui a des conséquences non négligeables sur toutes les personnes exposées à ce composé. Lorsque des filaments d’amiante se retrouvent dans l’organisme, ils peuvent engendrer des problèmes respiratoires, la plèvre, et même être à l’origine de certains cancers. Les premiers effets nocifs d’une exposition à l’amiante peuvent apparaître plus de 30 ans plus tard. Quelques fois, il faut attendre une quarantaine d’années pour en voir les conséquences.

Qu’est-ce qui est pris en compte pour le RAAT ?

Lorsque des travaux sont réalisés dans une maison, des fibres d’amiante, invisibles à l’œil nu, peuvent se mettre à flotter dans l’air. De nombreux types de travaux peuvent être à l’origine de cette propagation de particules. Ces derniers sont alors pris en compte pour le RAAT. Il peut s’agir de travaux d’isolation, de réhabilitation, de rénovation certains travaux de plomberie, le changement d’un ou de plusieurs interrupteurs, etc.

Les seules personnes habilitées à faire ce repérage sont les experts en diagnostic immobilier possédant une « certification amiante avec mention ». Ils se rendront sur les lieux, et prélèveront les dépôts présents dans votre logement. Ils enverront ensuite ces prélèvements directement au laboratoire pour analyse. En fonction du résultat de l’analyse, il sera possible de savoir si oui ou non le logement analysé abrite de l’amiante.

Sur la base de l’arrêté du 19 juillet 2019, la réalisation d’un Repérage Amiante Avant Travaux est obligatoire pour tout logement construit avant 1997. D’un point de vue financier, il est important de noter qu’effectuer un RAAT coûtera plusieurs centaines d’euros. Cette action peut même monter à quelques milliers d’euros en fonction du bâtiment et du diagnostiqueur. Et le non-respect de cet arrêté fait risquer au propriétaire du bâtiment plusieurs milliers d’euros d’amende (jusqu’à 18 000 euros).

Que faire lorsque de l’amiante est trouvé ?

Après avoir fait un RAAT, il y a un résultat. Il peut arriver que le logement ne présente aucune trace d’amiante. Dans ce cas, il sera possible d’effectuer les travaux comme prévu en fonction du résultat des autres analyses.

Néanmoins, dans certains cas, la présence d’amiante est détectée. Il est alors impératif de faire un désamiantage pour libérer les lieux de toute trace d’amiante. En cas de non-respect de cette procédure, le propriétaire prend le risque de payer une amende.